recherche avancée

Filtrer

LES MELONS DE LA COLERE

Bastien Vivès

LES REQUINS MARTEAUX

Quand on relit les œuvres de Bastien Vives, on sent une appétence difficilement dissimulée pour les poitrines opulentes, les verges jaillissantes et les sexualités débridées, vigoureuses et intensément charnelles (voir entre autres « Elles » ou « Pour l’Empire" tome 2). Jusqu’à ce jour ses penchants restaient dissimulés dans une ouate éditoriale sentimentale ou intellectuelle, certes magnifique, mais par trop souvent frustrante côtés réjouissances et bacchanales. Je tiens à exprimer ici un grand merci aux Requins Marteaux (Qu’il faut sauver ICI) pour avoir permis à cet artiste d’exprimer son trop plein de libido, pour notre plus grand plaisir, qu’il soit solitaire ou partagé.

PiVer