recherche avancée

Filtrer

LA FUITE DU CERVEAU

Pierre-Henry Gomont

Ce n’est pas facile de raconter l’histoire d’un cerveau, un peu plus lorsque c’est celui d’Einstein…
Mais lorsque cette histoire est dessinée par un autre génie alors tout devient limpide.
Pierre Henry Gomont nous emporte dans une cavalcade dans l’Amérique des années 50 avec un mort-vivant dénommé Einstein qui est fasciné à l’idée de pouvoir étudier ses propres neurones.
Intelligent, burlesque, jubilatoire et surtout d’une qualité graphique impressionnante tant le dessin bouge comme un certain M. Franquin… Après Malaterre et Pereira Prétend, chapeau l’artiste, c’est un sans-faute…  


jlouis