recherche avancée

Filtrer

LE TRAVAILLEUR DE LA NUIT

Léonard Chemineau & Matz

RUE DE SEVRES

Robin des bois des temps modernes, Alexandre Jacob restera cet anarchiste libre et généreux qui, après avoir dépouillé ses victimes de façon audacieuse et ingénieuse, laissait un petit mot souvent humoristique. Il passera plus de 20 ans au bagne. Par son engagement et son intelligence il sera, grâce au journaliste Albert Londres et le docteur Louis Rousseau, un des témoins de l’horreur qu’était Cayenne.
Sous le dessin élégant de Léonard Chemineau et les textes "gouailles" de Matz, Alexandre Jacob devient ce travailleur de la nuit qui pendant 128 pages nous balade de toit en toit.
Ce sacré bonhomme se suicide à 74 ans en laissant une dernière carte où il écrira ceci :
"Linge lessivé, rincé, séché, mais pas repassé. J'ai la cosse. Excusez. Vous trouverez deux litres de rosé à côté de la paneterie. À votre santé."
Eh bien à la vôtre !

jlouis